En 2015, le Festival FAST a la chance d’accueillir les membres du groupe On a créé un monstre comme porte-paroles officiels de l’événement!

On est pas mal heureux dans nos livres à nous autres de les avoir à nos côtés dans notre aventure émergente! On sait aussi que toi avec t’es heureux et que t’es tombé en bas de ta chaise en apprenant la nouvelle. On détecte d’ailleurs que t’es tiraillé au plus profond de ton âme d’en savoir encore davantage sur ce groupe.

Ben attache ta tuque cher lecteur, parce qu’on va « dropper some knowledge »!

On a créé un monstre
Novembre 2006, trois musiciens se retrouvent dans l’arrière-boutique d’une menuiserie que le drummer a dégottée à Contrecoeur. Le local est rempli d’instruments de toute sorte. Chaque semaine, ils y font du vacarme. Il arrive même qu’ils s’enregistrent par plaisir – sur les pistes, à certains endroits, on peut même y entendre des scies et des coups de marteau.

Quelque part au début de 2007, les trois gars se rejoignent à l’entrée d’un local que le drummer a réservé à Verdun. Au fil des rencontres, ils s’aperçoivent qu’ils ont créé plu-sieurs mélodies accrocheuses, et qu’elles ont le potentiel de devenir de véritables chansons pop rock. Au même moment, le nom On a créé un monstre est suggéré et adopté.

En février 2008, On a créé un monstre participe aux Francourvertes. Vers la fin de la même année, à l’aide de leur ami de longue date, Renaud Bastien (Cœur de pirate, ex-Malajube), le trio enregistre un EP de 5 titres.

Au cours de 2010, On a créé un monstre et Slam Disques s’entendent sur une collabora-tion. Suite à cette entente, plusieurs projets sont sur la table. En novembre, le groupe s’enferme pendant un peu plus de deux mois au Studio Makina avec Gabriel Aldama pour enregistrer L’iceberg, son premier album complet. Le mixage est laissé aux bons soins de Frank Joly. Au final, 12 titres sont retenus.

Le premier opus de la formation sort en magasin le 8 mars 2011. La même journée, le lancement de l’album a lieu. Pour l’occasion, le mythique Divan Orange est rempli à craquer et l’événement est un succès! Cinq extraits radio, trois vidéoclips et de nombreux concerts plus tard, le jeune groupe a plusieurs réalisations impressionnantes à son actif! Leurs nombreuses présences sur les ondes de Musique Plus et sur les radios du Québec leur permettent de rejoindre un très large public. Leur dernier extrait pour la pièce ‘’Dorval’’ a d’ailleurs réussi à se tailler une place sur les ondes de Radio NRJ et dans de nombreux palmarès, tel que le TOP100 BDS. Le groupe eut également une année très chargée en spectacles. Il a entre autre eu la chance de performer au Pandamonium des Junos à Ottawa, aux Rencontres de l’Adisq où on leur a remis une bourse Sirius, ainsi qu’au Festival de la Gibelotte en première partie de Jean Leloup, sans oublier leur prestation remarquée aux célèbres Francofolies de Montréal en 2011.

Après deux années chargées en émotions, le groupe s’est remis en mode création et a lancé son deuxière opus « La Dérive » le 26 novembre dernier devant un Quai des Brumes plein à craquer. Dès sa sortie, ce dernier fut bien accueilli par les critiques et encore plus par le public. Atteignant plus de 7000 vues avec leur premier clip en moins de 2 mois, le groupe s’est rapidement classé dans le Top100 BDS, se positionnant #16 avec leur premier extrait qui fut également nommé Buzz du mois de décembre sur le réseau sur NRJ. Leur deuxième extrait pour la pièce  »Ta langue sale » eu autant de succès et fit récemment son entrée sur tous le réseau NRJ, se taillant également une place dans le TOP 100 BDS.

On a créé un monstre, c’est François Larivière, Antoine Lachance, et Ghislain Lavallée.

(source : Slam Disques)