Portrait de Fasteux - Les soeurs Hamelin

Portrait de Fasteux - Les soeurs Hamelin

1. Quesse tu fais toi pour le FAST, c’est quoi ton poste?

Catherine : Je m’occupe de la scénographie.

Sophie : La gentille personne qui fait la scénographie des lieux.

2. Pis dans la vie, tu fais quoi? (ta job ou tes études)

Catherine : En ce moment je suis encore aux études, je commence un microprogramme en art-thérapie en septembre et je travaille à temps partiel au Telus.

Sophie : Je suis présentement aux études à l'université de Trois-Rivières. J'étudie en enseignement des arts plastiques et arts dramatiques.

3. Depuis quand tu t’impliques dans le FAST ?

Catherine : J’ai déjà participé au festival en tant qu’artiste une année, j’ai aussi été photographe, mais c’est ma première année avec le groupe de scénographie.  

Sophie : C'est ma première année.

4. Pour quessé faire tu t’impliques bénévolement de même?

Catherine : J’ai toujours aimé ce festival et j’avais envie de m’impliquer dans le domaine des arts. Le festival FAST est un merveilleux évènement à Sorel et c’est le fun de savoir qu’on peut y apporté un peu de nos idées.

Sophie : Les arts font parties de ma vie depuis toujours, alors pourquoi pas partager ma passion avec d'autres gens comme moi. De plus, le FAST est un festival qui donne la chance aux nouveaux artistes de faire leur place. Quoi de mieux que découvrir et faire découvrir de belles personnes!

5. Ta plus belle découverte au FAST?

Catherine : Il y a toutes sortes de types d’art durant le festival mais ma plus belle découverte se trouve lors des présentations de court-métrage. C’est le court-métrage Viaduc qui a eu lieu lors de la 9e édition qui m’a le plus marqué. C’était une histoire touchante.

Sophie : Ma plus belle découverte est le groupe Bad Nylon. Groupe entièrement féminin et complètement fou. Elles m'ont surprises avec leur style et leur musique originale.

6. Ton meilleur souvenir du FAST?

Catherine : Mon meilleur souvenir est lorsque j’ai été sélectionné pour participer en tant qu’artiste en arts visuels. J’ai exposé une projection vidéographique. J’ai bien aimé voir les œuvres des autres participants.

Sophie : Mon meilleur souvenir du FAST s'est déroulé l'an dernier. Je voulais partir, car je commençais à être fatigué (sorry gang, je suis une mamie dans l'âme), mais une de mes amies m'a convaincu de rester et jai assisté au meilleur show du monde, Amalgame X Of course. Je n'ai pu partir, les gars étaient beaucoup trop intenses et bons ! Merci Rosalie!

7. Qu’est-ce que tu aimes de Sorel?

Catherine : Ma vie est pas mal concentrée à Sorel : mes amis y sont, ma famille aussi, mon premier emploi, les écoles où je suis allée, pas mal d’affaires. J’ai donc développé des liens avec cette ville. J’aime ses campagnes, j’aime son petit centre-ville amical, j’aime les ballades à vélo dans les rues tranquilles, j’aime sa crème glacée et ses artistes musicaux, j’aime ses multiples bars et son charme hors du commun.

Sophie : Ayant un horaire complètement fou, je bouge de ville assez fréquemment, que ce soit pour l'école ou pour mon amoureux. Et je dois dire que ce que j'aime le plus de Sorel, c'est ça tranquillité. Sorel n'est pas une grosse ville, elle n'a pas des millions de magasins ou même de restaurants, mais c'est ce que j'aime. C'est une ville intime qui ne cherche qu'à être aimée (je fais ma sentimental ici, j'ouvre mon cœur, attention).

8. Qui est ton band/artiste préféré de tous les temps?

Catherine : Mon artiste préféré du moment c’est mon p’tit Philippe Brach. Je l’aime pas mal, ces paroles sont très touchantes et sa musique est parfaite. J’écoute ses albums un peu trop excessivement et j’ai bien hâte en novembre pour la sortie de son prochain album!!

Sophie : Cette question ici n'est pas facile. J'aime la musique et j'aime découvrir de nouveaux groupes ou artistes. Je dois avouer que j'ai un penchant pour ce qui est québécois. Le français est une belle langue et j'aime les gens qui savent l'exploiter. Il est donc difficile pour moi de mettre le doigt sur mon artiste favoris, mais je peux dire que c'est temps si, mes oreilles sont bercées par le beau Émile Bilodeau et Philippe Brach.

9. Crois-tu au karma?

Catherine : C’est sur que oui boyenne! Parce que : « Qui sème le vent récolte la tempête ».

Sophie : Je l'espère bien! Bien des gens méritent, un jour ou l'autre, un caca de mouette bien chaud sur la tête.

10. Un film que tu écouterais encore et encore, ça serait quoi?

Catherine : Moi j’écoute pleins de films, mais j’ai un petit faible pour les films comme : Tarzan en dessin animé avec Tantor l’éléphant le plus cool ever. Ma réplique fétiche : «Mamannnnn !!!?? Tu es sur que cette eau est potable ? C’est drôle j’en ai pas l’impression.. ».

Sophie : Sans l'ombre d'un doute, j'opterai pour Les grandes chaleurs. Le film est beau, la musique est belle, les couleurs sont magnifiques, l'histoire est superbe, comment ne pas aimer. (J'ai quand même hésité avec Tarzan, celui en dessin animé, surtout le moment avec l'éléphant, sa maman et le poil d'éléphant, un chef-d'œuvre.)

 

Portrait de Fasteux - Catherine D.

Portrait de Fasteux - Catherine D.

Quesse tu fais toi pour le FAST, c’est quoi ton poste?

Je suis la directrice logistique pour cette 10e édition du FAST.

Pis dans la vie, tu fais quoi? (ta job ou tes études)

Je suis agente de bureau pour la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel depuis près de deux ans maintenant.

Depuis quand tu t’impliques dans le FAST?

Il s’agit de ma deuxième participation cette année.

Pour quessé faire tu t’impliques bénévolement de même?

J’ai toujours été attiré par tous les types d’arts et lorsqu’on m’a approché, même si je ne savais pas dans quel genre d’événement je m’embarquais, je n’ai pu refuser. Ceci allait m’apporter des compétences en événementiel, mais aussi me permettre de découvrir de nouveaux artistes autant en musique, qu’en arts visuels ou même en théâtre et en cinéma.

Ta plus belle découverte au FAST?

Ma réponse sera peut-être clichée, mais je n’arrive pas à choisir un artiste, peu importe la vocation après une année d’implication, mais pour ma part, l’ensemble du FAST a été une belle découverte.

Ton meilleur souvenir du FAST?

Je n’ai pas beaucoup de souvenirs, puisque j’en suis qu’à ma deuxième année, mais je crois que mon expérience en général est l’un de mes plus beaux souvenirs, tout comme les artistes que je ne connaissais pas et que j’ai pu découvrir grâce au Festival.

Qu’est-ce que tu aimes de Sorel?

Même s’il n’est pas toujours exploité au maximum, j’aime tout le côté artistique de la Ville de Sorel-Tracy. Je pense, entre autres, à notre Festival,  mais aussi au Festival de la Gibelotte, qui attire des artistes de renom, mais aussi des artistes plus locaux que nous apprécions découvrir… Du moins, c’est ce que j’apprécie de ce type d’événement.

Qui est ton band/artiste préféré de tous les temps?

Mon band de tous les temps… Queen, sans hésitation.

Crois-tu au karma?

Oui.

Un film que tu écouterais encore et encore, ça serait quoi?

The Breakfast Club, film de John Hughes sorti en 1985.

Portrait de Fasteux - Vincent

Portrait de Fasteux - Vincent

1. Quesse tu fais toi pour le FAST, c’est quoi ton poste?

Directeur administratif

2. Pis dans la vie, tu fais quoi?

Dans la vie, je suis éducateur spécialisé! Je suis aussi conseiller municipal pour la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel.      

3. Depuis quand tu t’impliques dans le FAST

J’en suis à ma première année d’implication pour le FAST.

4. Pour quessé faire tu t’impliques bénévolement de même?

Je m’implique comme ça parce que je crois en la mission du FAST : faire la promotion des artistes émergents.

De plus, je crois aussi à la place d’un festival comme le nôtre dans notre belle région! La culture occupe une grande place dans ma vie et je crois qu’il faut la montrer à tout le monde!

5. Ta plus belle découverte au FAST?

J’ai fait plusieurs belles découvertes. J’ai couvert le FAST comme chroniqueur à MAtv à quelques reprises. Nous nous sommes promenés pour faire des vox-pop avec les participants. Ils m’ont laissé de bien bons souvenirs.

6. Ton meilleur souvenir du FAST?

Mon meilleur souvenir est sans doute le Garden Party du FAST en collaboration avec MAtv en 2014. J’ai eu un plaisir fou à partager ce moment avec les musiciens que nous avions. Des gens de chez nous avec un immense talent !

7. Qu’est-ce que tu aimes de Sorel?

Nous avons une belle région qui regorge de talents, des talents diversifiés que nous devons tous découvrir. D’un autre côté, j’aime aussi me retrouver au bord du fleuve, marcher dans le calme et voir les superbes couchés de soleil sur le fleuve.

8. Qui est ton band/artiste préféré de tous les temps?

Difficile de nommer mon préféré de tous les temps. Je suis un éternel indécis ! Par contre, je dois avouer qu’il y a quelques années, j’ai fait la découverte d’Half moon run et j’ai adoré ce qu’ils font! J’pense que je vais choisir eux-autres pour cette question !

9. Crois-tu au karma?

Hmm, bonne question! Pas vraiment, rien ne m’en a convaincu jusqu’à maintenant.

10. Un film que tu écouterais encore et encore, ça serait quoi?

J’ai été un grand fan d’Harry Potter. Comme il célèbre ses 20 ans cette année, je vais choisir la série des films d’Harry ! Je les écoute chaque fois qu’ils passent à la télévision.

Portrait de Fasteux - Joannie

Portrait de Fasteux - Joannie

1. Quesse tu fais toi pour le FAST, c’est quoi ton poste?

Directrice artistique et coordonnatrice de la programmation en arts visuels.

2. Pis dans la vie, tu fais quoi?

Artiste, photographe et enseignante en arts.

3. Depuis quand tu t’impliques dans le FAST?

C'est ma 8ème année, troisième année en tant que directrice artistique et coordo.

4. Pour quessé faire tu t’impliques bénévolement de même?

Bin oui toé, pourquoi? Je le sais pu trop... Parce que j'aime ma région natale et que je crois fermement en l'apport d'une culture riche et diversifiée dans notre société.

5. Ta plus belle découverte au FAST?

Il y en a trop! Random Recipe, Fanny Bloom, Groendland, Lydia Képinsky, Xray Zebra, The Golden Tribe, Harryplustonio, Mauve et j'en passe!!!

Les soeurs Barshee en théatre, Roxanne Lacoursière et Guillaume Lépine en arts visuels...

My God ta question est TROP difficile!

6. Ton meilleur souvenir du FAST?

La fois où j'ai dormi ... c'est une joke, au FAST on dort jamais...

Alors plutôt la fois où Normand L'amour a chanté avec le groupe Garoche ta sacoche! Oouuuffff! Trop de fun !

7. Qu’est-ce que tu aimes de Sorel?

Son côté industriel portuaire, un peu trash et sa richesse historique.

8. Qui est ton band/artiste préféré de tous les temps?

Qui est venu au FAST? Hum... Organ Mood!

De tout l'univers ... Hum... The National ou Sigur Ròs.

9. Crois-tu au karma?

Hoooo ouiii !

10. Un film que tu écouterais encore et encore, ça serait quoi?

La vie rêvée de Walter Mitty

Portrait de Fasteux - Laurianne

Portrait de Fasteux - Laurianne

1. Quesse tu fais toi pour le FAST, c’est quoi ton poste?

Je suis directrice de programmation pour une deuxième année consécutive. Je me suis également impliquée au FAST en 2010 à titre de bénévole, en 2011 à titre d’adjointe à la programmation et en 2012 comme directrice de production.

2. Pis dans la vie, tu fais quoi? (ta job ou tes études)

En dehors de mon implication au sein du FAST, je travaille à temps plein pour un organisme à but non lucratif de la région de Sorel-Tracy qui se spécialise dans la diffusion de spectacles professionnels appelé Azimut diffusion.

J’y tiens le poste d’agente au service à la clientèle et aux communications depuis 6 ans.

3. Depuis quand tu t’impliques dans le FAST

Comme dit plus tôt, je suis de retour depuis l’an dernier, mais j’ai apporté ma contribution au FAST 5 ans sur les 10 années d’existence du festival.

4. Pour quessé faire tu t’impliques bénévolement de même?

Parce que je crois que pour offrir une qualité de vie intéressante aux citoyens de la région, il faut s’impliquer dans la création ou le maintien d’activités qui sauront donné de la fierté et un sentiment d’appartenance aux gens.

5. Ta plus belle découverte au FAST?

En 2010, grâce au FAST j’avais fait l’heureuse découverte de Philémon Chante, que l’on connaît maintenant sous le nom de Philémon Cimon, en 2012 j’ai adoré Antoine Corriveau et plus récemment en 2016 c’est Lydia Képinski qui m’a charmé ainsi que les Sœurs Barshee ! Il y en aurait beaucoup d’autres à nommer mais je m’arrête là ;)

6. Ton meilleur souvenir du FAST?

En 2012, on a eu Random Recipe comme porte-paroles, on a aussi eu la visite inattendue de Normand L’Amour qui est monté sur la scène pour un trop court moment avec Which is which sans oublier le spectacle « Apprentie guerrière » de Fanny Bloom.

7. Qu’est-ce que tu aimes de Sorel?

J’ai fait presque la totalité de mes études à Sorel-Tracy (Primaire, Secondaire, CÉGEP). J’y ai ma famille et mes ami(e)s ainsi que ma vie professionnelle. C’est en quittant la région pour mes études universitaires que j’ai compris ce que j’aimais réellement de ma ville ; c’est beau, c’est facile, c’est vivant et c’est chez moi !

8. Qui est ton band/artiste préféré de tous les temps?

Il y en a tant! Si je dois en choisir qu’un seul, j’irais avec Dumas. Quoi que plein d’autres me viennent en tête, je crois que Dumas reste l’artiste québécois que j’ai le plus aimé, sur disque comme en spectacle et ce même quand je n’écoutais quasiment que du Flogging Molly… (heureusement j’ai ouvert mes horizons depuis)

9. Crois-tu au karma?

Oui et non, oui parce que le karma c’est la somme de nos actions, gestes, pensées qui font qui nous sommes et non parce que certaines personnes ne semblent jamais récolter ce qu’ils ont semé !

10. Un film que tu écouterais encore et encore, ça serait quoi?

Juste un, c’est une torture de choisir ! J’hésite entre Titanic, Le Roi Lion et Kung Pow… Quoi qu’il y a aussi la série de films de Hunger Games, sans oublier les Harry Potter… !!! Quoi que les Harry Potter j’ai préféré les livres… Ah et il y a le Chanteur de Noce aussi... Trop dur !

Portrait de Fasteux - Laurence

Portrait de Fasteux - Laurence

1. Quesse tu fais toi pour le FAST, c’est quoi ton poste?

Je suis coordonnatrice de production pour le FAST.

2. Pis dans la vie, tu fais quoi? 

J'étudie présentement en Communication : Stratégies de production culturelle et médiatique à l'UQAM. 

3. Depuis quand tu t’impliques dans le FAST?

C'est ma première année au FAST, je suis parmi les nouveaux bébés. 

4. Pour quessé faire tu t’impliques bénévolement de même? 

Je trouve que c'est un projet qui apporte beaucoup plus qu'une paye en bout de ligne. Ça me permet de découvrir des facettes du métier que je veux exercer.Ça me permet d'obtenir de l'expérience et ça nous fait dénicher des artistes fabuleux de tous genres. C'est très enrichissant comme expérience et c'est une chance unique que je n'ai pas manquée. 

5. Ta plus belle découverte au FAST?

Je vous en reparle l'année prochaine ! ;)

6. Ton meilleur souvenir du FAST?

Les souvenirs mémorables sont à venir, je n'en doute pas!

7. Qu’est-ce que tu aimes de Sorel?

Le fait que c'est une petite ville permet plus de complicité entre les citoyens. On y sent une ambiance familiale, beaucoup plus conviviale que dans les grandes villes. 

8. Qui est ton band/artiste préféré de tous les temps?

Les Beatles, un incontournable !

9. Crois-tu au karma?

Bonne question! Spontanément, je répondrais oui !

10. Un film que tu écouterais encore et encore, ça serait quoi? 

Je reste une éternelle lover qui ne se tanne pas de pleurer devant le Titanic…  

 

Entrevue Face à FAST avec Jolène Ruest

Entrevue Face à FAST avec Jolène Ruest

Jolène Ruest, une artiste ultra-talentueuse, sera du FAST2016 le 12 août prochain pour présenter son oeuvre Monogamies ou comment une chanteuse a fucké ma vie sexuelle. Toutefois, on a décidé de ton donner un léger aperçu sur son monde, et ce, en 8 questions dans une entrevue Face à FAST!!

 

1) Le roman de ta vie ?

Trois-Rivières, Trois-Rivières, puis Montréal, Montréal, et j’y suis encore parce que ça m’inspire!

2) Une chose que tu as faite cet été ?

À la Saint-Jean, j’ai rencontré à Trois-Rivière un garçon : l’occasion de retourner souvent dans ma ville natale et de parler poly-amour et monogamie avec lui. C’est le fun.

3) Ce que tu as le plus envie de voir au FAST ?

Off course, Bermude – n°1 à CISM pendant un bout -, La Valérie : des copains pour les premiers et une artiste que j’ai croisée à la radio. Ça va bien rentrer.

4) Tes plans ?

Je travaille sur un fanzine avec des amis ! C’est un fanzine à la fois poétique et historique. On s’amuse et divague sur certaines réalités.

5) Sorel-Tracy, c’est quoi ?

Ça va être nouveau, je n’y suis jamais allé. C’est là d’où viennent les membres de Malajube, non ? De toute façon, tous les groupes se retrouvent d’une façon ou l’autre à Montréal.

6) Une jeune troupe de théâtre émergente à suivre ?

L’Escadron Création : un théâtre de création historique. On œuvre à remettre en valeur le patrimoine historique. C’est un grand défi d’éduquer tout en gardant la fibre artistique sans tomber dans la pure pédagogie.

7) Le fantôme de Dolly Parton est devant toi. La phrase que tu lui dirais ?

Dolly Parton n’est pas morte! [ndla : oups] Elle a d’ailleurs dit qu’elle a vu le fantôme de sa grand mère avant de prendre un avion qui allait éventuellement se crasher. Mais je lui dirais que j’ai écris un livre grâce à elle.

8) Le poly-amour, comment ça marche ?

C’est exploratoire je dirais. En fait, c’est redéfinir sa vision du couple, de l’amour, de la sexualité. Qu’est-ce que je veux ? De quoi ai-je besoin ? De quoi ai-je envie ?

On a créé un monstre : porte-paroles du #FAST2015

On a créé un monstre : porte-paroles du #FAST2015

En 2015, le Festival FAST a la chance d’accueillir les membres du groupe On a créé un monstre comme porte-paroles officiels de l’événement!

On est pas mal heureux dans nos livres à nous autres de les avoir à nos côtés dans notre aventure émergente! On sait aussi que toi avec t’es heureux et que t’es tombé en bas de ta chaise en apprenant la nouvelle. On détecte d’ailleurs que t’es tiraillé au plus profond de ton âme d’en savoir encore davantage sur ce groupe.

Ben attache ta tuque cher lecteur, parce qu’on va « dropper some knowledge »!

On a créé un monstre
Novembre 2006, trois musiciens se retrouvent dans l’arrière-boutique d’une menuiserie que le drummer a dégottée à Contrecoeur. Le local est rempli d’instruments de toute sorte. Chaque semaine, ils y font du vacarme. Il arrive même qu’ils s’enregistrent par plaisir – sur les pistes, à certains endroits, on peut même y entendre des scies et des coups de marteau.

Quelque part au début de 2007, les trois gars se rejoignent à l’entrée d’un local que le drummer a réservé à Verdun. Au fil des rencontres, ils s’aperçoivent qu’ils ont créé plu-sieurs mélodies accrocheuses, et qu’elles ont le potentiel de devenir de véritables chansons pop rock. Au même moment, le nom On a créé un monstre est suggéré et adopté.

En février 2008, On a créé un monstre participe aux Francourvertes. Vers la fin de la même année, à l’aide de leur ami de longue date, Renaud Bastien (Cœur de pirate, ex-Malajube), le trio enregistre un EP de 5 titres.

Au cours de 2010, On a créé un monstre et Slam Disques s’entendent sur une collabora-tion. Suite à cette entente, plusieurs projets sont sur la table. En novembre, le groupe s’enferme pendant un peu plus de deux mois au Studio Makina avec Gabriel Aldama pour enregistrer L’iceberg, son premier album complet. Le mixage est laissé aux bons soins de Frank Joly. Au final, 12 titres sont retenus.

Le premier opus de la formation sort en magasin le 8 mars 2011. La même journée, le lancement de l’album a lieu. Pour l’occasion, le mythique Divan Orange est rempli à craquer et l’événement est un succès! Cinq extraits radio, trois vidéoclips et de nombreux concerts plus tard, le jeune groupe a plusieurs réalisations impressionnantes à son actif! Leurs nombreuses présences sur les ondes de Musique Plus et sur les radios du Québec leur permettent de rejoindre un très large public. Leur dernier extrait pour la pièce ‘’Dorval’’ a d’ailleurs réussi à se tailler une place sur les ondes de Radio NRJ et dans de nombreux palmarès, tel que le TOP100 BDS. Le groupe eut également une année très chargée en spectacles. Il a entre autre eu la chance de performer au Pandamonium des Junos à Ottawa, aux Rencontres de l’Adisq où on leur a remis une bourse Sirius, ainsi qu’au Festival de la Gibelotte en première partie de Jean Leloup, sans oublier leur prestation remarquée aux célèbres Francofolies de Montréal en 2011.

Après deux années chargées en émotions, le groupe s’est remis en mode création et a lancé son deuxière opus « La Dérive » le 26 novembre dernier devant un Quai des Brumes plein à craquer. Dès sa sortie, ce dernier fut bien accueilli par les critiques et encore plus par le public. Atteignant plus de 7000 vues avec leur premier clip en moins de 2 mois, le groupe s’est rapidement classé dans le Top100 BDS, se positionnant #16 avec leur premier extrait qui fut également nommé Buzz du mois de décembre sur le réseau sur NRJ. Leur deuxième extrait pour la pièce  »Ta langue sale » eu autant de succès et fit récemment son entrée sur tous le réseau NRJ, se taillant également une place dans le TOP 100 BDS.

On a créé un monstre, c’est François Larivière, Antoine Lachance, et Ghislain Lavallée.

(source : Slam Disques)